Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Actions sur le document
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Idelux : 3 conseils pour un printemps sans pesticides

Idelux : 3 conseils pour un printemps sans pesticides

3 conseils pour un printemps sans pesticides

Les pesticides sont des produits dangereux qu’il convient d’utiliser avec attention. Leurs emballages doivent être rapportés au recyparc. Mais nous pouvons aussi adopter des gestes plus respectueux de l’environnement. C’est pour sensibiliser à ces bonnes pratiques qu’IDELUX Environnement s’associe au « Printemps sans pesticides » avec l’asbl CORDER, Adalia, la COPIDEC et la Wallonie.

  1. Respecter les dosages

Mal utilisés, les pesticides représentent un risque important pour votre santé et l’environnement. Les instructions fournies avec le produit (dosage, dilution, méthode d’application) permettent non seulement un traitement efficace mais également de limiter les risques pour l’utilisateur (brûlure, contamination…) ou pour l’environnement. Il est donc primordial de respecter ces conditions d’utilisation.

  1. Privilégier les alternatives écologiques

Vous pouvez par exemple attirer dans votre jardin les prédateurs naturels des ennemis de vos plantes en favorisant la biodiversité, grâce à une bande fleurie spontanée ou à semer, un nichoir, des haies, un hôtel à insectes, ou en évitant de tondre votre pelouse avant la mi-juin.

  1. Rapporter les emballages des pesticides au recyparc

Néanmoins, si vous avez recours à des pesticides, sachez que leurs emballages font partie des déchets spéciaux des ménages (DSM). Cela signifie que ces déchets ne peuvent en aucun cas être jetés à la poubelle, mais doivent obligatoirement être apportés au recyparc (attention, le dépôt au recyparc est valable uniquement pour les ménages ; les entreprises doivent faire appel à des repreneurs agréés).

>>> Plus d’infos et concours : sur le site du Programme Wallon de Réduction des Pesticides, www.pwrp.be, du 20 avril au 20 mai 2022.

DÉCHETSDÉCHETSDÉCHETS